Cépages

  • Rouge
  • Traditionnel (av. 1900)
  • 4140 Ha (28.01%)

Pinot Noir

Cépage historique du nord-est de la France, le Pinot Noir est probablement originaire de la Bourgogne où il était déjà mentionné en 1375.
En Suisse, le Pinot Noir existe historiquement dans le canton de Vaud sous le vieux nom de Servagnin déjà mentionné en 1472, puis plus tard sous Salvagnin dans les cantons de Vaud et Neuchâtel dès 1775. Dans ce dernier canton il est connu également sous les noms Técou et Cortaillod dès 1754, tandis qu'en Valais c'est sous le nom de Petite Dôle qu'il s'est répandu dès 1848. Ce cépage précoce et peu productif est le plus planté de Suisse. Ses vins de stature internationale offrent des arômes de fraise, et sont en général frais et élégants.

Noms associés: 
Blauburgunder, Klävner
  • Blanc
  • Indigène
  • 3789 Ha (25.64%)

Chasselas

Emblématique de la Suisse romande, le Chasselas est un très vieux cépage originaire de l'arc lémanique où il était déjà connu sous le nom de Fendant au 17ème siècle, en référence à ses baies qui se "fendent" sous la pression des doigts. Le canton de Vaud a petit à petit abandonné le nom du cépage au profit des appellations de villages ou de crus, si bien que depuis 1966 le nom de Fendant est protégé à usage exclusif pour le Valais, où le cépage a été introduit en 1848.
Formidable révélateur de terroirs, le Chasselas ou Fendant est le cépage blanc le plus répandu de Suisse, cultivé principalement dans les cantons de Vaud, Valais, Genève et Neuchâtel. Précoce et délicat tant à la vigne qu'à la cave, le Chasselas donne des vins subtils et élégants, à savourer en apéritif comme en gastronomie.

Noms associés: 
Fendant, Gutedel
  • Rouge
  • Traditionnel (av. 1900)
  • 1307 Ha (8.84%)

Gamay

Croisement naturel Pinot × Gouais Blanc, le Gamay est probablement né en Bourgogne (F) où il est déjà mentionné (et banni...) en 1395. Sa parenté en fait un frère du Chardonnay, de l'Aligoté, du Melon et d'autres cépages moins connus, et permet de comprendre pourquoi il a été longtemps confondu avec le Pinot Noir, en particulier en Suisse romande où les deux étaient nommés Dôle. Son nom vient du village Gamay près de Saint-Aubin en Côte d’Or (Bourgogne).
Cépage précoce et sensible aux maladies, ses rendements doivent être maîtrisés sur les sols trop riches. En Suisse, où l'on en trouve un ancien biotype nommé Plant Robert dans le Lavaux, c'est un cépage important qui produit des vins aux notes de cerises rouges et de pivoine.

  • Rouge
  • Allogène (après 1900)
  • 1140 Ha (7.71%)

Merlot

Cépage de la Gironde (F), le Merlot fait partie de l'assemblage des grands vins de Bordeaux. Son nom viendrait du merle qui apprécierait particulièrement ses baies. Ses parents ont été découverts par le test ADN: c'est un croisement naturel entre le Cabernet Franc et la Magdeleine Noire des Charentes, un vieux cépage qui a récemment frôlé l'extinction. Le Merlot est un demi-frère du Cabernet Sauvignon, du Malbec (Cot) et du Carmenère.
En Suisse, ce cépage facile à cultiver mais sensible au mildiou a été introduit au milieu du 19ème dans le canton de Vaud, mais c'est au Tessin qu'il a fait florès en devant l'emblème du canton après son introduction en 1906, suite à l'apparition du phylloxéra.

  • Blanc
  • Allogène (après 1900)
  • 466 Ha (3.15%)

Müller-Thurgau

Longtemps considéré à tort comme un croisement artificiel Riesling × Sylvaner obtenu par le Suisse H. Müller en 1882 en Allemagne, le test ADN a démenti cette parenté en montrant en 2000 qu'il s'agit en fait d'un Riesling × Madeleine Royale. Malgré tout, le nom de Riesling × Sylvaner (ou Riesling-Sylvaner) a été conservé à tort en Suisse, où ce cépage très précoce, aux rendements abondants et sensible aux maladies fongiques, donne des vins légers, aromatiques et peu complexes.

Noms associés: 
Riesling × Sylvaner
  • Rouge
  • Indigène
  • 428 Ha (2.89%)

Gamaret

Croisement artificiel Gamay × Reichensteiner, le Gamaret a été obtenu en 1970 au centre de recherches d'Agroscope à Pully (Suisse) dans le but de créer un cépage similaire au Gamay, mais plus résistant et riche en couleur. Officiellement commercialisé en 1990, c'est un frère du Garanoir et du Mara. Nommé d'après ses parents, le Gamaret est précoce et offre une grande résistance à la pourriture grise. Cultivé surtout en Suisse, mais autorisé dans le Beaujolais (F) depuis 2008, ses vins sont colorés, épicés, très tanniques, et sont souvent utilisés en assemblage.

  • Blanc
  • Allogène (après 1900)
  • 369 Ha (2.5%)

Chardonnay

Croisement naturel Pinot × Gouais Blanc, le Chardonnay est probablement né en Saône-et-Loire (F) où il est mentionné à la fin du 17ème siècle. Sa parenté en fait un frère du Gamay, de l'Aligoté, du Melon et d'autres cépages moins connus, et permet de comprendre pourquoi il a été longtemps confondu avec l'Aligoté et le Pinot Blanc. Son nom vient du village Chardonnay près de Mâcon (Bourgogne).
Cépage précoce et sensible aux maladies, il faut lui réserver les sols calcaires bien exposés, mais pas trop secs. En Suisse, il produit des vins dont les arômes sont très variables selon le terroir et la vinification, allant du citron vert au beurre vanillé.

Noms associés: 
Clävner
  • Blanc
  • Traditionnel (av. 1900)
  • 254 Ha (1.72%)

Sylvaner

Originaire d'Autriche, le Sylvaner est un croisement naturel entre le Savagnin (Heida en Valais) et le Österreichisch Weiß, un vieux cépage autrichien. Son nom vient du latin silva = forêt, indiquant une prétendue origine sauvage.
En Suisse, il est particulièrement cultivé en Valais où on l'appelle Johannisberg en référence à un célèbre domaine viticole du Rheingau (D). Ses vins offrent des arômes de noisette et une acidité modérée.

Noms associés: 
Johannisberg, Gros Rhin
  • Blanc
  • Traditionnel (av. 1900)
  • 230 Ha (1.55%)

Pinot gris

Mutation de couleur du Pinot Noir apparue indépendamment à plusieurs endroits, le Pinot Gris a été mentionné pour la première fois en 1711 dans le Bade-Wurtemberg (D) sous le nom de Ruländer. En Suisse, ce cépage précoce et relativement sensible au mildiou est appelé Grauburgunder en Suisse allemande, et Malvoisie en Valais, empruntant ce nom à la vraie Malvoisie italienne (Malvasia Bianca) qui était réputée pour ses vins doux. Ses vins peuvent être secs, avec des arômes de noisette et une petite amertume, ou doux (« flétri »), avec des arômes de coing et d’abricot.

Noms associés: 
Malvoisie, Grauburgunder
  • Rouge
  • Indigène
  • 226 Ha (1.53%)

Garanoir

Croisement artificiel Gamay × Reichensteiner, le Garanoir a été obtenu en 1970 au centre de recherches d'Agroscope à Pully (Suisse) dans le but de créer un cépage similaire au Gamay, mais plus résistant et riche en couleur. Officiellement commercialisé en 1990, c'est un frère du Gamaret et du Mara. Baptisé d'un nom de fantaisie, le Garanoir est précoce et offre une grande résistance à la pourriture grise. Cultivé uniquement en Suisse, ses vins sont colorés, fruités, souples, et sont souvent utilisés en assemblage.