Article

L'Oenotourisme a éclos et quitte le patronage de l'État

Le projet Vaud OEnotourisme, lancé en 2014, et ses 2,5 millions de francs cantonaux passent en mains d'une association.

Une fois n'est pas coutume: pour résumer le chemin parcouru en cinq ans par le projet Vaud OEnotourisme, lancé en 2014 par le Canton avec une manne publique de 2,5 millions de francs, on laissera exceptionnellement la parole au directeur de l'Interprofession de la vigne et du vin du Valais, Gérard-Philippe Mabillard: «Vaud a placé la Suisse sur la carte oenotouristique du monde!»

fr

Parker sert-il les vins suisses ?

Le dégustateur du célèbre "Wine Advocate" note à nouveau quelques-uns de nos crus. Une façon de les valoriser.

Le week-end dernier, Robert Parker organisait son 3e Matter of Taste à Zurich, alliant dégustation des crus de 150 producteurs mondiaux et une dizaine de master class sur des vins prestigieux. Sur place, une dizaine de domaines suisses alémaniques, un tessinois, un neuchâtelois, trois valaisans et un seul vaudois, le Domaine Louis Boyard, à Cully, qui cultive très bien sa relation avec l'équipe du dégustateur américain.

fr

La vendange 2018 a bien donné et le vin sera bon

Après une récolte 2017 maigrichonne, celle de 2018 a retrouvé quantité et qualité. Mais la profession fait grise mine.

Les caves sont pleines, bien pleines. La vendange 2018 s’est montrée généreuse, elle a fourni un peu plus de 100 000hectolitres de raisin. C’est légèrement supérieur à la moyenne de ces quinze dernières années, comme le relève le «Contrôle officiel de la vendange» qui, comme chaque année, fait le point sur la récolte. Les vins d’appellation d’origine contrôlée (AOC) représentent les deux tiers de l’encavage.

fr