Millésime

Vendanges: année de tous les superlatifs

Les vignerons ont le sourire aux lèvres. Les vendanges ont été parmi les meilleures de ces dernières décennies tant au niveau quantitatif que qualitatif. Un défi cependant, la forte teneur en sucre des raisins.

L’année 2018 fera date dans le grand livre des vignerons. Les vendanges à peine terminées, tant la quantité que la qualité des grappes se révèlent marquantes, loin des années à problèmes, comme avec la mouche Suzuki ou la grêle.

fr

Vendanges précoces en Valais dues aux chaleurs de ces derniers mois

Certains viticulteurs en Valais ont débuté leurs vendanges la semaine dernière. Une précocité qui s'explique notamment par les chaleurs printanières. Les récoltes s'annoncent excellentes mais de faible quantité.

Les températures élevées du printemps, suivi d'un été très chaud, ont permis aux vignes de prendre de l’avance. "On commence les vendanges avec pratiquement 3 semaines d’avance sur 2016, une dizaine de jours sur 2015", a rapporté Joël Briguet, vigneron à Flanthey, dans le 19h30 mardi.

fr

Des vendanges précoces et un millésime prometteur

Les vendanges devraient débuter mi-septembre avec dix jours d’avance. Hormis des épisodes isolés de gel et de grêle, le bilan viticole 2017 est très bon.

«Les moins belles parcelles de cette année sont toujours plus belles que les plus belles de l’année passée…» L’assertion ressemble à une charade Carambar. C’est le constat de François Montet, président de la Fédération vaudoise des vignerons, à propos du vignoble du canton. En bref, les conditions météorologiques favorables ont tracé une voie royale pour un «très bon millésime».

fr

L'été chaud répare un peu les dégâts du gel

La météo de cet été a permis à la vigne de repousser, mais les rendements seront faibles. Après le gel, la canicule. Cette année, le mercure est passé d'un extrême à l'autre en à peine quelques semaines. L'été très chaud et ensoleillé que nous avons connu jusque-là a été le bienvenu chez les agriculteurs genevois, puisqu'il a permis de compenser en partie le mal fait aux cultures par le coup de gel de ce printemps.
fr

Le parfum des millésimes

En se promenant ces jours-ci au pied du vignoble par un soir de léger joran, votre nez se trouvera enveloppé d’un parfum subtil et frais qui se dégage des rangées de ceps. C’est l’odeur de la discrète fleur de la vigne. Il faut écarter les feuilles pour apercevoir les inflorescences qui vont chacune donner un grain de raisin. Pour le vigneron c’est une période magique durant laquelle les ceps dégagent une odeur de muguet et de melon d’une incroyable fraîcheur.
fr