Actualités

L'agriculture portée par le vin et les fruits en 2018

Source /
La production totale de l'agriculture suisse s'élève à 10,6 milliards de francs en 2018.

La production de l'agriculture suisse est en hausse de 2,7% par rapport à 2017, portée par le vin, les fruits et le lait, selon les premières estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiées mardi.

L'agriculture suisse devrait ainsi générer une valeur ajoutée brute de 4,1 milliards de francs. La valeur de la production végétale a notamment augmenté de 4,4% par rapport à l'année précédente, pour un montant de 4,3 milliards de francs. L'OFS se base sur les comptes économiques de l'agriculture.

Les cultures spéciales (légumes, fruits, raisins,...) ont gagné en importance ces dernières années pour atteindre 2,6 milliards de francs en 2018. Elles représentent aujourd'hui 61% de la valeur de production végétale, contre 50% en 2000. Elles ont l'avantage de pouvoir être irriguées et sont ainsi plus résistantes face à la sécheresse.

Détente du marché du lait

La production animale a également progressé par rapport à 2017 ( 1,2%), pour un montant estimé à 5,1 milliards de francs. La détente se poursuit sur le marché du lait, avec une légère hausse du prix moyen ( 1,7%) et des quantités livrées ( 0,6%).

Les bonnes récoltes de fruits et de raisins ont permis de compenser les effets de la sécheresse. Les moissons de céréales ont été particulièrement affectées, avec une chute de 14% des quantités récoltées par rapport à 2017.

Hausse de la productivité

Le volume de travail dans l'agriculture suisse s'est réduit en 2018 avec un recul estimé à 0,9% par rapport à 2017. Une baisse qui s'explique entre autres par l'augmentation de la productivité du travail. Depuis 2000, celle-ci a augmenté de plus de 27%. Les coûts de production ont eux augmenté de 2,8% en 2018.

La rémunération des personnes salariées a augmenté de 1,6% en 2018. Le revenu agricole avait progressé de 5,6% en 2017, selon des chiffres de l'Agroscope. Cela représente un produit moyen, paiements directs inclus, de 331'000 francs par exploitation.

Le revenu du travail par unité de main-d'œuvre a augmenté de 5,8% pour atteindre 49'900 francs en 2017. En région de plaine, le revenu du travail s'élève à 62'300 francs par unité de main-d?œuvre familiale et est donc plus élevé que dans les régions des collines et de montagne où il atteint respectivement 44'900 et 37'900 francs.

Disparités

Dans ces deux régions les revenus extra-agricoles jouent un rôle plus important que dans la région de plaine. Leur part dans le revenu total est en effet de 37 et 36%, contre 29% dans la région de plaine.

De grandes disparités existent entre les exploitations, puisque si 61% d'entre elles ont vu leurs liquidités augmenter, 39% ont par contre enregistré une diminution de leur trésorerie.

Pour le calcul du revenu agricole 2017, l'Agroscope se base sur un échantillon composé de 2199 exploitations sélectionnées de manière aléatoire.