Actualités

Il manque 11% à la vendange 2017 dans le canton de Vaud

Source /
Cécile Collet
En Suisse romande, la récolte ne représente que 72% de celle de l’année précédente. Au niveau du pays, c’est la plus petite vendange depuis 1978.

On aurait tendance à être «déçu en bien». Avec 26,7 millions de litres de vin clair encavés, la récolte vaudoise 2017 ne recule «que» de 11,4% par rapport à l’année précédente (30,3 millions de litres). C’est peu, mais pas si mal en regard des années 2013 (21,13) ou 2015 (21,81). Il faut remonter à 1981 pour faire pire que les résultats de 2013.

Au niveau romand, on observe un recul de 28%, indique l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), d’après les chiffres cantonaux. C’est principalement à cause des résultats valaisans. Fortement touché par le gel de printemps, le Valais encave 30% de moins (26,28 millions de litres). Il faut remonter à 1966 pour trouver des chiffres plus mauvais. Le résultat est d’autant plus saisissant lorsqu’on compare les surfaces viticoles vaudoise et valaisanne. Avec 3775 hectares, Vaud fait mieux que le Valais et ses 4842 ha (26,7 contre 26,28 millions de litres).

Le gel d’avril a aussi touché le canton de Vaud, surtout le Chablais lors du premier épisode, puis le Vully, les Côtes de l’Orbe, Bonvillars et Nyon fin avril. Et la grêle a sévi en mai à Arnex-sur-Orbe, en juin dans la région de Concise et entre Lutry et Épesses, et en juillet dans la région de Chexbres et de Saint-Saphorin.

L’été sec et chaud a encore contribué à diminuer la production, en générant des baies plus petites et donc moins juteuses. C’est le troisième été plus chaud après 2003 et 2015.

Finalement, la vendange 2017 s’est établie à un minimum jamais atteint depuis 1978. Elle ne représente que 72% de celle de l’année précédente en Suisse romande, 81% en Suisse alémanique et 77% en Suisse italienne.