Actualités

Gel: et si le Valais produisait plus de vin en 2018?

Source /
Jean-Yves Gabbud
En Valais, le Grand Conseil a accepté un postulat demandant que les viticulteurs puissent produire plus les années suivant les faibles productions.

Pour compenser une année de gel, pourquoi ne pas laisser les vignerons produire plus l'année suivante? Le Grand Conseil n'est pas opposé à cette idée lancée par le PDC du Haut.

Dans un postulat, les démocrates-chrétiens haut-valaisans notent: "En Valais, le volume de la récolte est fixé chaque année à l’avance. Après les années à faible rendement, il faudrait donner aux viticulteurs la possibilité, l’année suivante, de laisser sur les ceps 20% de plus de raisin que ce que prévoit le règlement AOC. Cette mesure permettrait de compenser les pertes de l’année précédente. Les viticulteurs pourraient contrôler eux-mêmes leur production et bénéficieraient d’une sécurité financière."

Le député Martin Lötscher, co-auteur de ce texte, demande "pourquoi faudrait-il couper des grappes qui vont manquer l’année suivante? En les gardant, on aurait un produit valaisan", sous-entendu, le Valais ne serait alors pas obligé d'accepter d'ajouter des vins non valaisans à ses crus.

Le postulat a été accepté par 64 oui contre 38 non. Le dossier passe maintenant en main du Conseil d'Etat pour analyse.